Accélération : un constat

Dans les entreprises, l’impression de manquer de temps n’a jamais été aussi répandue. Depuis les nouvelles technologies de communication, on communique plus vite, plus facilement. Pourtant ça ne va pas assez vite. Le temps manque cruellement.

Face à la crise, à la globalisation, et à la concurrence, la pression financière et temporelle l’emporte. Les changements sont incessants, les réorganisations se succèdent. Les relations entre les salariés et les services se complexifient. Vies accélérées, rythmes effrénés, multiplication des emails, des réunions, des actions.

Tout devient important : c’est la culture de l’urgence qui génère souvent l’absence de vraies priorités. Dans ce contexte d’accélération, les conséquences sur le management et l’avenir sont majeures.